Favoriser le recrutement des jeunes diplômés, par l'investissement des classes aisées

Sociétal

Industrie et services

Créateur de l'engagement : Guillaume Plaisance

L'engagement en quelques mots :

Reconnaître aux PME et ETI un statut d' "employeur jeune" si elles franchissent un seuil de jeunes diplômés, et défiscaliser une partie des investissements dans ces entreprises

L'objectif de cet engagement :

Deux avantages sont à noter dans cet Engagement, dans la mesure où il a vocation à s'inscrire dans le moyen et long terme : 1/ il favorisera un recrutement des jeunes et ce dans le moyen terme et non dans des contrats précaires 2/ il permettra aux PME et ETI de bénéficier de ressources financières pour se développer et investir en R&D

Cette proposition d'engagement a un lien avec un fait d'actualité :

Le chômage des jeunes, y compris diplômés, est croissant depuis plusieurs années. C'est en dynamisant l'activité des entreprises qu'il pourra diminuer.

Définition, application et évaluation de la proposition d'engagement

Définition et impact de l'engagement :

L'idée est de proposer aux citoyens des déductions d'impôts dans le cas d'investissements dans les entreprises de type PME-ETI. Cependant, ces déductions d'impôts ne se révéleraient intéressantes pour les foyers que dans le cas des entreprises ayant engagé dans le moyen terme des jeunes (diplômés ou ayant peu d'expérience). Le label favorisant l'investissement, il permettra aux entreprises de jouir de capital sur du moyen terme pour se développer ou innover.

Cet engagement en pratique :

Un foyer décide d'investir une partie de son épargne dans une entreprise. Il consulte alors l'annuaire des entreprises labellisées "employeur jeune", et choisit celle qui a le meilleur taux d'emploi de jeunes, mais aussi qui leur offre des perspectives de carrière. En effet, l'entreprise révèle le taux de recrutement mais aussi les évolutions des recrutés. Il obtient alors un reçu fiscal. L'idée est de ne plus limiter les réductions d'impôts aux foyers soumis à l'ISF.

Evaluation de la mise en pratique de l'engagement :

L'engagement a vocation à être évalué par l'Etat qui accorde ou non à l'entreprise le label d' "employeur jeune", et autorise alors les déductions fiscales aux foyers investissant dans l'entreprise en question. / En attendant, une association indépendante peut endosser le rôle d'agence de contrôle en sollicitant auprès des directions des ressources humaines les chiffres des recrutements, leur durée et leur évolution.

De quoi aussi alimenter le débat

Documentation :

Deux de mes articles peuvent apporter des précisions sur ma vision de la jeunesse : Et si le dynamisme économique passait par les jeunes ? et de l'innovation Entreprendre : L’innovation sociale comme moteur d’une nouvelle société ! Concernant le dispositif déjà en place pour l'ISF : Impôts.gouv

Pourquoi nous proposer cet engagement :

Depuis plusieurs années, je suis engagé aux côtés des jeunes pour mettre en valeur leurs projets et leurs parcours. C'est en constatant leurs difficultés du point de vue de l'emploi et l'insuffisance du système habituel que j'ai souhaité proposer aux entreprises de se mobiliser d'elles-mêmes.

  • Débat en cours
  • Clos, synthèse en cours
  • Synthèse disponible
  • Engagement final disponible
  • Engagement validé
  • 2 Participants
  • 5 Participations

Un grand merci à Guillaume d'avoir fait parti des premiers à proposer un engagement sur ce site lancé ce 31 mars. Bienvenue à tous les nouveaux membres sur cette page de débat.

L'idée est de proposer aux citoyens des déductions d'impôts dans le cas d'investissements dans les entreprises de type PME-ETI. Cependant, ces déductions d'impôts ne se révéleraient intéressantes pour les foyers que dans le cas des entreprises ayant engagé dans le moyen terme des jeunes (diplômés ou ayant peu d'expérience). Le label favorisant l'investissement, il permettra aux entreprises de jouir de capital sur du moyen terme pour se développer ou innover.

Voilà comment Guillaume, initiateur de cette discussion définit son Engagement. Qu'en pensez-vous? 

Un foyer décide d'investir une partie de son épargne dans une entreprise. Il consulte alors l'annuaire des entreprises labellisées "employeur jeune", et choisit celle qui a le meilleur taux d'emploi de jeunes, mais aussi qui leur offre des perspectives de carrière. En effet, l'entreprise révèle le taux de recrutement mais aussi les évolutions des recrutés. Il obtient alors un reçu fiscal. L'idée est de ne plus limiter les réductions d'impôts aux foyers soumis à l'ISF.

Voilà ce que nous Guillaume sur une mise en pratique de sa proposition. Quelle est votre réaction?

L'engagement a vocation à être évalué par l'Etat qui accorde ou non à l'entreprise le label d' "employeur jeune", et autorise alors les déductions fiscales aux foyers investissant dans l'entreprise en question. / En attendant, une association indépendante peut endosser le rôle d'agence de contrôle en sollicitant auprès des directions des ressources humaines les chiffres des recrutements, leur durée et leur évolution.

Que pensez-vous de cette idée de Guillaume? Parlons-en

Cette quatrième zone de débat nous permet à tous d'aborder d'autres aspects de cette proposition d'Engagement. 

Vous avez la parole.