Choisir au quotidien le mode de transport le plus adapté

Environnemental

Toutes les entreprises

Créateur de l'engagement : CITIZ

L'engagement en quelques mots :

Dans le réseau CITIZ, nos abonnés et l'ensemble des collaborateurs, gestionnaires de flotte comme gérants, se posent une question simple avant chaque déplacement : quel mode de transport est le plus adapté à mon besoin du jour ? Un engagement qui peut s'appliquer dans n'importe quelle autre entreprise...

L'objectif de cet engagement :

Ne pas faire de la voiture individuelle le premier moyen de transport mais choisir des outils de mobilité adaptés à chaque trajet quotidien en privilégiant les plus respectueux de l'environnement : Marche, vélo, transports collectifs, covoiturage, voiture en autopartage…

Cette proposition d'engagement a un lien avec un fait d'actualité :

Les abonnés CITIZ baissent ainsi de 41% leur nombre de km parcourus en voiture après l'inscription au service, juste en rationalisant leur déplacement : la plupart du temps marche, vélo et transport collectif... et Citiz quand on ne peut pas faire autrement.

Définition, application et évaluation de la proposition d'engagement

Définition et impact de l'engagement :

Changer sa relation à la voiture. Ne pas en faire le premier choix parmi les moyens de transports disponibles. Privilégier les mobilités douces quand cela est possible. Adapter son moyen de locomotion en fonction de ses besoins.

Cet engagement en pratique :

Un trajet court ne peut-il pas être fait à pied ou à vélo quand on n'est pas chargé? Le lieu d'arrivée est proche d'un arrêt d'un Tram, d'un train ou d'un bus bien desservi aux horaires du déplacement. Privilégier alors ce moyen de transport. Par exemple Bordeaux-Arcachon en TER en 50 mn et sans bouchon : pourquoi y aller en voiture ?

Evaluation de la mise en pratique de l'engagement :

En mesurant la baisse des refacturations d'indemnité kilométrique ou la baisse de kilométrage de la voiture de service mais aussi en voyant qu'on peut finalement revendre une ou plusieurs voitures dans la flotte !

De quoi aussi alimenter le débat

Documentation :

Etude nationale sur les impacts de l'autoparatge 

Pourquoi nous proposer cet engagement :

Citiz Bordeaux membre du réseau national Citiz est une coopérative qui propose des voitures en autopartage auprès du grand public et de professionnels. Nous sommes une alternative à la voiture individuelle quand il n'est pas possible de privilégier la marche à pied, le vélo ou les transports collectifs.

Un dernier message de l'auteur de cette proposition :

Au-delà de l'impact environnemental, c'est également plus d'efficacité et d'économies.

Informations complémentaires de Et si on s’engageait

Cette proposition d'Engagement est accompagnée par l'interview de Nicolas Guenro, Directeur Général de Citiz Bordeaux. 
Il nous donne sa vision du modèle de Coopératives à Intérêt Collectif et leur gestion. 
Lire l'interview de Nicolas Guenro, Citiz

  • Débat en cours
  • Clos, synthèse en cours
  • Synthèse disponible
  • Engagement final disponible
  • Engagement validé
  • 3 Participants
  • 4 Participations

Cette proposition d'Engagement a été déposée par Citiz, une coopérative d'Autopartage. Il s'agit d'une initiative pratiquée par cette structure et qui pourrait se transposer dans d'autres entreprises. 

Qu'en pensez-vous? 

Se poser la question du mode de déplacement le plus pertinent pour chaque trajet, c'est amorcer une prise de conscience décisive. En effet, lorsqu'on possède une voiture, dès qu'on sort de chez soi, on a les clés dans la poche et la voiture garée à proximité, le premier réflexe est de monter dans sa voiture, quel que soit le trajet à accomplir. Lorsqu'on commence à inverser la logique, on se rend compte que la voiture est certes utile dans quelques cas mais que pour la majorité des trajets en ville on peut faire autrement de façon bien plus avantageuse.

Dans ses exemples pratiques, Citiz cite le trajet Bordeaux-Arcachon qui peut se faire en TER, et donc sans voiture. 

C'est vrai, comme beaucoup de bordelais, je pratique souvent ce trajet pour profiter du beau temps et de la plage. Le TER est une excellente alternative à la voiture. Il est cependant dommage que le vélo bien pratique pour prolonger le trajet en TER et varier les plaisirs ne soit plus le bienvenu depuis le choix de nouvelles navettes TER qui diminuent encore de moitié la place pour ce moyen de transport doux. L'intermodalité des transports me parait important pour encourager l'usage de moyens de transports alternatifs à la voiture.

Dans sa proposition (Plus d'informations), Citiz nous propose cette méthode d'évaluation :
"En mesurant la baisse des refacturations d'indemnité kilométrique ou la baisse de kilométrage de la voiture de service mais aussi en voyant qu'on peut finalement revendre une ou plusieurs voitures dans la flotte !"

Avez-vous déjà constaté cette façon de faire ou d'autres dans votre entreprise ou dans vos lectures? 

Soyez le premier à contribuer à cette section du débat.